Noël 2018 #1 : Magic Noël

Je suis tombée par hasard sur un tissu un peu spécial. Alors quand je dis par hasard, j’étais quand même sur le site de Ma petite mercerie… J’ai découvert un tissu photosensible : qui change de couleur au soleil ! Je ne savais même pas que ça existait ces choses-là ! D’habitude, j’arrive plutôt bien à résister à toutes les nouveautés bizarres qui apparaissent sur le marché, mais là, je me suis dit que ça allait trop plaire à ma nièce et que ça ferait un cadeau de Noël original.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre et soyons franche, j’attends de voir combien de temps va durer le changement de couleur selon la luminosité. A la réception, j’étais un peu déçue parce qu’en mode « obscurité », le tissu n’est pas vraiment blanc, il est un peu « jauni ». De même, si la luminosité n’est pas forte (genre dans mon appart en Belgique), il va prendre des couleurs pâles peu marquées que je n’adore pas. Par contre, c’est sûr que dès qu’on passe au soleil, l’effet est impressionnant, ça rend super bien ! Donc je suis quand même contente de mon achat et j’attends de voir l’effet sur ma nièce.

C’est un tissu jersey donc je me suis décidée pour un T-shirt (selon ce patron gratuit, on remarquera que j’ai bien aimé les manches à rayures).

Le jersey n’est pas très extensible, résultat, j’ai réussi les plus belles encolures/ourlets de ma vie sur tissu maille (vive le pied double entrainement).

Il n’y a plus qu’à attendre la réaction de ma nièce !

Bonus : il me restait un petit bout de tissu donc j’ai fait un clone de ce T-shirt en taille 4 ans pour la fille d’une copine. J’ai zappé les photos pour celui-ci mais il est identique donc vous ne ratez rien !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Bonne nuit mon amie

Deux masques pour dormir en voyage pour l’anniversaire d’une amie. Je ne devais en faire qu’un mais je n’arrivais pas à me décider sur les tissus/matières. Il y en a donc un en coton et un autre en molleton. C’est pas grave, deux, c’est utile aussi, elle pourra changer !

 

Il y a plein de tutos sur le net mais j’ai choisi celui de Petits D’oms car il y a une petite ailette pour le nez. J’ai juste remplacé le biais par du passepoil et j’ai oublié de rajouter des marges de couture… Résultat, ils sont à peine petits mais j’ai testé, la lumière ne passe pas ! C’est l’essentiel !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un peu nuageux

A chaque concours Thread and Needles, j’hésite autour du thème, du matériel…etc. Résultat, quand je me décide, le concours est fini ! Mais cette fois, ça a fait « tilt » direct, j’avais plein d’idées !

Généralement, c’est là que je déchante car je n’ai pas le matériel nécessaire et j’essaie de me tenir à ma résolution de ne pas acheter de tissus/mercerie autre que ce qui est déjà sur mon extra-longue to-do list… Et cette fois, j’ai réussi justement à utiliser une partie de mon stock qui attendait que je me motive !

Cerise sur le cupcake, j’ai même utilisé un patron en stock (je rentabilise le Plantain à fond en ce moment). J’avais prévu de publier autre chose que des T-shirts mais la date limite est trop proche, ce sera pour plus tard.

Le thème en double fil :

Comme je viens de le dire, le thème m’a tout de suite donné plein d’idées… tout du moins pour une technique que je voulais tester depuis longtemps : la laine feutrée ! Entre des bijoux, de la déco avec des boules de laine feutrée en passant par des sortes d’appliqués, le choix était difficile…

J’ai essayé de ne pas m’éparpiller en me concentrant pour utiliser le matériel à ma porté (= dans mon placard). J’ai réfléchi comment je pouvais combiner mon idée de laine feutrée avec mon envie/besoin de T-shirt et le beau jersey sur lequel j’avais craqué au marché du tissu (au départ, c’était pour me faire un T-shirt basique et tester un hacking de patron mais pourquoi pas y passer un peu plus de temps et ajouter des détails sympas ?).

 

C’est là que l’idée de coudières s’est imposée. J’avais envie de petits nuages (rien à voir avec la météo belge 😉 Ça tombait tout pile pour la couleur bleu orage du jersey et pour l’ambiance automnale du moment. Et en plus, la laine feutrée rend super bien l’effet floconneux des nuages !

Après un bon moment de piquetage de laine et de doigt (dur de faire une belle forme de nuage, en voulant aller vite et en évitant ses doigts), deux petits nuages sont apparus (j’ai inversé la forme pour que ça ne soit pas trop symétrique). J’ai terminé avec une étape de savonnage et de repassage pour bien fixer la forme.

Problème, le concours, c’est d’utiliser deux techniques !

J’ai alors pensé à faire un peu de broderie mais sur du jersey, je n’étais pas trop sure, j’avais peur que ça gondole… Mais maintenant que j’étais lancée sur mes nuages, j’étais à fond !!! Je suis partie dans une déco/broderie machine/appliqué inverse/Alabama Chanin/grosse bidouille nuageuse sur les épaules et le dos. J’ai failli utiliser un jersey contrastant pour la couche du dessous mais j’avais peur que ça fasse too much avec les coudières. C’est finalement du ton sur ton et je suis bien contente de ce choix.

J’ai utilisé deux couches de jersey, cousu les formes à la machine avec un point long, légèrement élastique. Ensuite, j’ai fait quelques découpes un peu au hasard jusqu’à ce que je sois satisfaite du rendu.

Je trouve le résultat très sympa mais qu’est ce que c’était long (et là, j’admire celles qui se lancent dans la broderie à la main, la couture de perles…etc) ! J’avoue que je ne pense pas que j’aurai fait ça sans la motivation du concours…

 

J’ai aussi eu envie de rajouter des mini-broderies sur les coudières nuages : un petit éclair et une goutte de pluie… Ben oui, je suis contradictoire… et du coup, ça fait 3 techniques (mais je ne crois pas qu’on ait mis des limites sur ce point non ?!?)

Le patron/hacking :

Je n’ai pas eu le temps de ranger le patron du Plantain que j’ai décidé de ré-utiliser cette super base en ajoutant quelques modifications. J’ai gardé le découpe épaules/dos de mon précédent hacking et j’ai rallongé la partie basse en faisant deux « pointes » à l’avant et à l’arrière. J’ai à peine élargi au niveau des hanches pour être sûre que ça passe.

Je commence à connaitre le patron donc aucun problème pour la réalisation. Par contre, la motivation « concours » m’a motivé à retenter les finitions à l’aiguille double… La dernière fois, ça a été un gros échec mais après pas mal de lecture, j’ai trouvé la solution : le fil mousse dans la canette ! C’était aussi simple que ça ! Vous n’imaginez pas comme j’étais heureuse, j’avais un sourire niais sur la face pendant que je cousais mes ourlets !

 

Matériel :

J’avais le tissu en stock suite à mon passage au marché du tissu (la veille de la sortie du concours… heureusement sinon, j’aurai sûrement craqué beaucoup plus !). Le concours m’a permis de rattraper un craquage tout en me tenant presque à ma to-do list.

J’avais toute la mercerie en stock aussi. Je note tout de même que si je continue avec la laine feutrée, j’investirai dans un ustensile sur lequel on peut mettre plusieurs aiguilles à la fois (parce que c’est un peu long avec une seule aiguille pour piquer).

Me voilà donc avec un super T-shirt et la découverte d’une technique, le tout dans les temps pour le concours (et MERCI !!! pour ce concours parce que sans cette motivation, je ne pense pas que j’aurai eu un T-shirt aussi sympa !). Et en plus, je me suis vraiment éclatée à tester toutes ces techniques !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Hack ton Plantain #2

Je continue à vider mon stock (et à renouveler ma garde-robe par la même occasion) ! Voilà un deuxième Plantain légèrement modifié (j’ai copié celui-ci).

Le jersey blanc trainait dans mon placard depuis très longtemps. Je l’avais trouvé trop épais quand je l’avais reçu, rangé en bas de ma pile et un peu oublié. Finalement, il s’associe très bien avec ce petit bout de jersey rayé violet qu’on m’avait donné. Et en plus, il est super confo !

Me voilà avec un nouveau T-shirt parfait pour les températures qui diminuent (comme quoi, c’est pas si mal que le jersey soit un peu épais).

Je commence à avoir un peu plus de place dans mon placard à tissus (même si mon sac de petites chutes est archi plein…faut pas lâcher !).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Opération recyclage et chutes

Les patrons étaient imprimés, scotchés, les pièces coupées et épinglées (vive les vieux T-shirt et les chutes de jersey)… Il ne restait plus qu’à coudre le tout… et ça faisait des mois que ça trainait sur un coin de table.

Voilà ce problème résolu, j’ai enfin pris le temps de changer les fils de ma surjeteuse pour finir tout ça.

Me voilà donc avec des nouvelles culottes et deux bandeaux pour cheveux.

Pour les culottes, j’ai utilisé ce patron maintes fois approuvé et un autre que je voulais tester (et qui est aussi approuvé). C’est toujours des patrons gratuits, pratique pour se faire la main sur la lingerie. Je compte bien me lancer dans plus compliqué/joli dès que j’aurai un peu plus de temps et de motivation… Mais en attendant, j’utilise mes chutes et je peaufine la technique (et il y a du travail croyez-moi !).

Pour les bandeaux, je repris un modèle déjà réalisé ici et bidouillé un autre que j’avais repéré sur le net. Je commence à avoir une belle pile de bandeau… parfait pour mes analyses à venir au labo !

Alors OK, c’est pas à coup de petites culottes que mon stock de chutes va diminuer mais on ne pourra pas dire que je ne fais pas d’efforts !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Hack ton Plantain #1

Depuis que je me suis lancée dans la couture jersey, je craque sur le moindre patron de T-shirt qui sort… Heureusement, je suis plutôt raisonnable (et avouons un brin radine) alors je résiste ! J’essaie de me motiver à faire avec ce que j’ai ! L’avantage du jersey, c’est que c’est extensible donc je trouve ça plus simple à modifier qu’un patron en chaine et trame (et aussi, un T-shirt basique, ça me semble plus simple à modifier qu’une robe).

Etant en possession du patron du Plantain de Deer & Doe qui taille parfaitement, je suis partie de là (ça m’a permis de tester la nouvelle version). Mon Pinterest est rempli d’une multitude de Plantain aussi divers et variés que possible (bravo pour tout ça et merci pour l’inspiration !). Mon choix final a été dicté par mon stock de tissus : ce sera un Plantain en mode Basic three comme vu ici.

Et ben ça tombait tout pile pour finir les deux coupons de jersey que j’avais utilisés pour faire le Basalte de mon grand frère (comme quoi, ce n’était pas la peine de commander autant de tissus… il me reste même encore un petit bout du jersey vert à motifs).

Côté réalisation, j’ai fait le maximum à la surjeteuse, donc ça a été super rapide. Je vais peut-être juste cintrer un peu plus parce qu’il a tendance à remonter un peu à l’avant (je n’ai sûrement pas fait la séparation entre haut et bas à l’endroit idéal).

Le seul truc sur lequel je dois encore m’améliorer pour la couture en maille, c’est les ourlets (surtout quand le jersey est fin) : ils gondolent souvent parce que j’ai tendance à tirer un peu trop sur le tissu pour ne pas que ça coince (malgré le pied double entrainement…). Pour cette fois, j’ai testé le « Solufix » : j’ai commandé un petit bout pour tester. J’ai collé une bande à la place de mon ourlet, plié le tout (ce qui me donnait une épaisseur de tissu + une épaisseur de tissu sur lequel était collé le Solufix). Pour coudre l’ourlet, ça stabilise vraiment, c’était super ! Par contre, je pense qu’il aurait fallu que j’en mette sur les deux épaisseurs de tissus parce qu’après lavage, c’était tout plissé (comme si mes deux épaisseurs de tissus n’étaient pas en face l’une de l’autre). Tout ça pour dire que le Solufix peut être une bonne idée mais que je ne l’ai pas utilisé correctement à mon avis.

Je suis quand même satisfaite du résultat : un nouveau T-shirt pour ma garde-robe qui commence à vieillir sérieusement !

Malgré le succès de ce « hacking », vais-je résister pour autant aux patrons jersey qui me font de l’œil ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les problèmes commencent

Je me suis enfin décidée à coudre un jeans, c’est donc parti pour le Ginger (ou du moins pour les poches du Ginger)

J’ai acheté pour l’occasion du fil Gütermann extrafort et sorti les aiguilles les plus grosses que j’avais (100, du stock de ma grand-mère mais toujours sous emballage). Problème : peu importe le tissu que j’utilise, les coutures (point droit) sont parfaites sur l’endroit mais bizarres sur l’envers… ça fait un effet légèrement zig-zag.

Alors j’ai ré-enfilé tous les fils, joué sur la tension, nettoyé ma machine (Innovis 30, Brother), changé l’aiguille… ça ne change rien ! Par contre, quand je mets un fil normal, je n’ai aucun problème…

Est-ce-que cela vous est déjà arrivé ? Auriez-vous des conseils/idées ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Surprise 2018 #5 : Du doré !!!

Pour finir ma chaine de cadeau, j’ai ressorti un tuto qui m’a bien servi : la pochette à nœud ! La destinataire est une ancienne collègue qui adore le doré donc je pense que je suis dans le thème ! J’ai trouvé le tissu au marché du tissu, ajouté un bout de biais doré de mon Opale émeraude et doublé avec du coton blanc de mes chutes.

Je ne suis toujours pas satisfaite des coins (côté fermeture éclair) de la pochette mais je vis avec et je trouve quand même le résultat très sympa !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Camaïeu bleu

La famille d’un couple d’amis vient de s’agrandir avec l’arrivée d’un petit garçon ! Je ne savais pas trop quoi faire comme cadeau… Surtout que cette année en Belgique flamande, j’ai du mal à prendre mes marques, à trouver des tissus sur place… etc. Je me suis donc repliée sur des basiques sûrs avec lesquels j’ai déjà eu de bons retours et que je pouvais faire avec mon stock. Allez, j’avoue c’était mon idée de départ… et ensuite le marché du tissu est passé par là…

Voilà donc un petit assortiment de naissance :

2018_09_22 cadeau naissance Julien Alix

  • un doudou baleine avec du molleton, quelques rubans et un souffle en double gaze de coton (de mes chutes aussi), inspirée de Pinterest

2018_07_18 doudou baleine

  • des petits chaussons en molleton adapté en mode « requin » (le jersey requin vient du marché au tissu). Je ne suis pas vraiment satisfaite du résultat, à la fois sur l’aspect « requin » et aussi parce que mon cerveau a buggé sur le sens du jersey (c’est ça de coudre après une intense journée au boulot), du coup, les requins sont à l’envers sur un des pieds… Mais bon, des chaussons, ça dépanne toujours donc je les laisse (et surtout, je n’avais plus assez de tissus pour en refaire)

IMG_7026

  • un sarouel évolutif (toutes mes copines m’en demandent, j’en déduis que ça doit être pratique !)

IMG_7027

  • un gilet pour faire un petit ensemble avec le sarouel. J’ai enchainé les erreurs sur ce gilet pourtant simple. J’ai dû découdre une emmanchure, qui était ensuite plus courte que l’autre… J’ai alors fait un bidouillage en montant un biais pour finir chaque manche. Ensuite, j’ai galéré sur la pose des boutons (mais bon, j’avoue que le rouleau à pâtisserie pour remplacer le marteau, ce n’est pas non plus l’idéal…)

L’idée de départ était aussi de faire quelque chose de simple à envoyer… ce n’est pas encore ça mais ce n’était pas le plus important !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dissection kit

Après des années à trainer mon matériel de dissection un peu n’importe comment et souvent à le garder chez moi en vrac parce que le labo me fournissait ce dont j’avais besoin, j’ai pris la décision de ranger un peu tout ça. Surtout que je retourne suivre des cours en bien-être animal et que ce serait bien de montrer le bon exemple aux « jeunes » étudiants qui seront avec moi.

J’ai donc bidouillé une petite pochette avec le matériel que j’avais. Ça a été compliqué pour trouver des couleurs qui allaient ensemble, avec fermeture éclair imposée et tissus résistants (on ne sait jamais s’il y a une lame qui traine).

Voilà le résultat !

N’ayant pas de longue fermeture éclair sous la main, la fermeture se fait à l’aide de pressions Kam. J’espère que ce sera suffisant pour que rien ne s’échappe de la pochette.

Rendez-vous sur Hellocoton !