Headbands en série

Quand je travaille dans mon labo, je dois, soit faire attention aux produits dangereux, soit faire attention à ne pas contaminer mes échantillons… Autant dire que c’est toujours dans ces moments-là que mes cheveux décident de vivre leur vie et de venir m’embêter alors que j’ai des gants et que je ne peux toucher à rien… J’ai donc décidé de réagir avec force : j’ai cousu une série de bandeaux réversible que je peux assortir à ma tenue du jour (oui bon, ma tenue du jour, sous ma blouse de labo…).

2018_01_15 head bands

Me voilà donc avec plein de bandeaux, mon problème est résolu (oui, j’ai fini mes expériences pour le moment, je suis de retour au bureau). Ils attendent donc bien sagement ma prochaine expérience !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Poema belge

Une de mes collègues a accouché d’un petit Flamand. Comme elle travaille sur le poisson-zèbre, j’étais obligée de lui faire un doudou poisson ! Bon effectivement, les connaisseurs me diront qu’il ne ressemble en rien à un poisson-zèbre mais je pense que le destinataire n’y verra que du feu !

C’est donc un nouveau Poema (du livre de Mômes Déziles, ça faisait longtemps que je ne l’avais pas sorti de son étagère) qui a vu le jour. Il est réalisé dans des chutes de coton de ma chemise Bruyère et de molleton de ma robe Aristo (utilisé sur l’envers qui est tout doux).

2018_01_12 Poema Kristien

Le seul reproche que je dois faire à ce poisson, c’est qu’il a les nageoires un peu trop fluides, la prochaine fois, j’utiliserai de la polaire à la place du molleton, ça se tiendra mieux (mais ce sera moins doux… choix difficile) !

Rendez-vous sur Hellocoton !

China sous la pluie

Ma 3ème besace « Made in China » ! En gros, avec l’usure des tissus et les frottements permanents, je dois me refaire une besace tous les deux ans… Heureusement que ce n’est pas plus souvent parce que ma machine galère toujours avec toutes ces épaisseurs.

Celle-ci était prévue pour la rentrée et j’ai pas mal trainé alors là voilà seulement.

J’avais commandé un tissu type « jeans » pour l’extérieur et malheureusement, il est un peu élastique. Résultat, ça fait des plis partout (parce que la doublure n’est pas élastique du tout, ce serait trop simple). J’ai un peu peur qu’elle s’use plus vite à ces endroits là… on verra bien.

J’ai mis des petites gouttes multicolores en chutes de cuir sur le rabat. J’aime beaucoup l’effet mais là encore, je ne sais pas si ça va tenir sur la longueur…

Rendez-vous sur Hellocoton !

La robe qui a été très attendue

Cette robe, ça fait depuis sa sortie que je zieute dessus. Je me suis décidée à acheter le patron en prévoyant de la faire pendant l’été et ainsi en profiter tout l’hiver. Il s’avère que ça m’a pris beaucoup de temps pour me décider sur les tissus et qu’une fois arrivé à l’assemblage, j’ai trouvé un boulot en Belgique et il a fallu déménager en urgence. J’ai mis mes pièces de patrons épinglées dans mes cartons et quelques semaines ont passé. Une fois que j’ai eu le temps de m’y remettre, j’ai réalisé que j’avais fait une erreur de découpe… J’ai mal lu et je n’ai pas coupé les pièces du col correctement… Résultat, je n’avais plus de tissu à motifs (parce que j’avais déjà bien galéré pour faire rentrer toutes les pièces dans ce tissu) et la robe a dû attendre que je retourne à Mondial Tissus à Noël.

Côté réalisation, tout s’est très bien passé (à part mon erreur de montage du col). J’ai juste trouvé bizarre que les marges de couture soient comprises à l’encolure alors que ce n’était pas le cas sur le reste du patron… C’est un coup à se tromper (enfin, moi j’ai déjà réussi à me tromper sur la découpe alors…) !

Finalement, après de longs mois (mais l’hiver n’est pas fini heureusement !), cette robe a fini par voir le jour ! Je suis super contente de ma deuxième robe doudou (même si au niveau des poches, c’est juste du coton, ça fait un petit courant d’air sur le ventre si on aime sortir mal habillée dans le froid comme moi, la prochaine fois, je prendrai du coton plus épais ou bien j’entoilerai).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nouveau portable

Lorsque j’ai déménagé, j’ai eu besoin d’un nouveau portable qui me permettrait de garder mon abonnement français et d’ajouter une carte SIM belge pour avoir aussi un numéro sur place. Ce nouveau téléphone tout beau, je l’ai acheté sur un site de reconditionnement. J’étais très contente jusqu’à ce que je me rende compte que je ne trouvais plus de coque pour ce genre de portable (il doit être trop vieux mon tél neuf).

2017_11_15 pochette portable

Résultat, je me suis fait une petite pochette toute simple dans les chutes du sac Limbo d’une de mes amies .

Voilà un projet rapide, juste ce dont j’avais besoin (parce qu’avec ce nouveau rythme, j’ai du mal à m’organiser pour coudre…).
Rendez-vous sur Hellocoton !

Kit belge de Noël

Ma belle-sœur ayant fait ses études en Belgique, j’ai décidé de lui faire un petit kit avec des produits locaux pour Noël (je ne cache pas que l’idée là-dessous est aussi de lui donner envie de venir me voir et de motiver mon frère).

Après avoir pris des renseignements (parce qu’il y a pas mal de différences entre la partie wallone et la partie flamande), je lui ai ramené :

  • du Cécemel = lait chocolaté
  • du sirop de Liège = sorte de mélasse aux fruits que tu peux mettre sur tout et n’importe quoi j’ai l’impression
  • du péket (alors je n’en ai pas trouvé à Anvers malheureusement) = genièvre aromatisé à toutes sorte de saveurs. Elle a eu le péket flambé à la cannelle
  • des mains d’Anvers au chocolat (à la base, c’est sous forme de biscuits mais je pense qu’elle va apprécier le chocolat)

J’ai confectionné un gros pochon pour mettre le tout et faire joli sous le sapin.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Opale de Noël

Suite à la toile réalisée il y a très longtemps, j’ai finalement réalisé la robe Opale pour ma belle-sœur pendant mes vacances d’été.

Comme c’est la troisième Opale (les précédentes étant ma robe de fêtes et la toile tout à fait mettable de ma belle-sœur) que je couds, je commence à maitriser la chose mais je suis toujours aussi contente du résultat final ! Le tissu qu’elle a choisi provient de Mondial Tissus et je me suis décidée pour un biais gris satiné pour marquer les empiècements.

J’ai rallongé le bas de 8 cm après le test sur la toile.

J’ai aussi doublé la partie jupe avec un tissu rose de mon stock. Je voulais faire une belle doublure bien propre mais j’ai été embêtée au niveau du montage, par la pose de la fermeture invisible… Donc finalement, la doublure est prise dans la couture des côtés de la robe, c’est moins joli que ce que je voulais mais ça passe quand même.

Pour finir, comme sur le modèle de présentation dans le livre, j’ai rajouté un petit nœud amovible à ajouter dans le dos.

Voilà donc une jolie robe d’été qui a fini sous le sapin (parce que j’aime bien être hors saison…) et qui lui va comme un gant (sur ce point, il faudra me croire sur parole).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Basalte de Noël #2 : le T-shirt

Je continue sur ma lancée de Basalte. Heureusement que j’avais choisi le T-shirt comme cadeau pour mon grand frère parce qu’il a fallu faire vite pour être dans les temps !

Les deux jerseys viennent des Tissus du Chien vert. C’est la deuxième fois que je commande chez eux et même si je trouve la qualité au rendez-vous, c’est la deuxième fois que je me fais avoir sur les couleurs qui ne correspondent pas à ce que j’imaginais… (c’est ça aussi d’acheter sur le net).

Pour en revenir au Basalte, la réalisation a été super rapide : un soir pour couper les pièces (j’ai eu de la chance que mes deux frères fassent la même taille, j’ai repris le patron du gilet), un soir pour assembler (avec ma surjeteuse) et un soir pour les ourlets. Et hop, c’était fini !

Par contre, il manque les marques pour raccourcir les manches sur la patron, rien de bien grave mais ça ne sert à rien de les chercher.

Je ne sais pas pourquoi j’ai attendu aussi longtemps pour coudre des vêtements aux hommes de la famille, c’est tellement rapide à faire (et toujours pratique) un T-shirt !

Rendez-vous sur Hellocoton !