Ensemble à mini pois

Pour rajouter un cadeau un peu plus « fille » au tapis d’éveil sur le thème du cirque, j’ai confectionné un deuxième petit truc. Ce n’était pas prévu mais mon amie est toute contente d’avoir une fille et j’ai eu l’impression que ça lui ferait plaisir des cadeaux plus orientés « fille ».

Je me suis donc lancée dans un petit ensemble rose flash, robe + bloomer, dont j’ai trouvé le tuto ici.

Alors pour celles qui voudraient se lancer, je conseille d’avoir déjà fait un peu de couture parce que les instructions n’étaient pas très claires, notamment pour la patte de boutonnage au dos… mais en prenant son temps, on finit par y arriver.

Et voilà un petit ensemble que je trouve tout mignon, réalisé, qui plus est, avec du matériel que j’avais en stock = le projet parfait !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Cirque d’hiver

Après le tapis d’éveil de la mer, voici le tapis d’éveil sur le thème du cirque ! Je l’ai réalisé pendant mes vacances d’été, même si le bébé était prévu pour décembre, car je soupçonnais de ne plus avoir beaucoup de temps à ce moment-là.

2017_07_14 tapis éveil Claire

Il est réalisé uniquement avec les tissus de mon stock (sauf pour le molleton utilisé pour donner un peu de moelleux).

Il y a différents éléments :

  • Un éléphant avec des rubans qui jaillissent de sa trompe + oreille mobile
  • Une otarie en texture polaire + papier qui fait du bruit sous le ballon
  • Un lion en différentes textures de velours
  • Un chapeau magique avec un lapin en fourrure qu’on peut sortir ou cacher

J’ai fait une bordure avec des carrés de plein de tissus (= ou comment faire baisser son tas de chutes). L’envers du tapis est en coton aussi, j’ai du mixer plusieurs tissus car je n’avais pas de coupon assez grand. Résultat, encore un projet réalisé uniquement en chutes !

Je peux enfin l’offrir à cette mignonne nouvelle venue !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nouvelle voisine

Me voilà en Belgique, avec un nouveau boulot dans ma branche, mais après 4 ans sans bosser dans la recherche, le retour aux sources est très prenant !

J’ai quand même pris un moment pour coudre un petit cadeau à une nouvelle voisine… En arrivant chez moi un soir, j’ai eu la surprise de découvrir un paquet de dragées devant ma porte… Je suis donc allée toquer à toutes les portes pour savoir d’où il venait… Et j’ai fini par découvrir une charmante nouvelle venue toute mignonne.

Elle va pouvoir profiter de petits chaussons pour l’hiver qui arrive.

J’ai repris un tuto que j’avais déjà utilisé pour la fille d’une amie. J’ai utilisé des tissus que j’avais dans mon stock et heureusement, j’avais aussi les boutons (parce qu’un de mes cartons, avec la plus grosse partie de ma mercerie, a mystérieusement disparu pendant mon déménagement…).

Rendez-vous sur Hellocoton !

[Garde-robe capsule 2017] Novembre : Haut jersey

J’ai longtemps hésité avant de me lancer dans cette blouse pour la simple et bonne raison que je la voyais plutôt en tissu chaîne et trame… J’ai d’ailleurs vu que c’était possible de réaliser le modèle ainsi mais pour une première, je me suis dis que j’allais peut être suivre les consignes…

J’ai aussi essayé de penser à la portabilité du vêtement vs le matériel que j’avais en stock. J’ai profité des empiècements aux épaules pour utiliser un coupon de dentelle qui trainait dans mon armoire et voilà une Camas noire.

J’ai cousu tout ce que j’ai pu à la surjeteuse et du coup, j’ai eu un peu de mal avec les marges de couture (je me suis fait un repère sur ma mac mais je n’ai pas encore trouvé comment faire sur la surjeteuse). Même si je me suis fait un peu peur, je me rends compte que mon expérience de couture commence à payer et que je visualise quand même assez bien ces marges.

J’ai eu un peu de mal avec la patte de boutonnage, surtout au niveau du cou, ça baille (je verrai ce que ça donne après lavage et repassage mais pour le moment, ce n’est pas super). Après, comme c’est dans le cou, ça ne se voit pas trop.

Donc au final, même si cette blouse est loin d’être parfaite, je suis plutôt satisfaite et ça me change un peu de ce que je mets d’habitude, un peu plus habillé tout en restant confortable = objectif atteint !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Limbo géométrique

Je cherchais une idée de cadeau d’anniversaire pour une amie quand elle m’a fait une subtile allusion à mon sac Limbo. J’avoue que je le sors dès qu’on part en voyage ensemble et qu’il est super pratique !

Après beaucoup de réflexion sur le style et les couleurs, j’ai fini par trouver mon bonheur !

Il est en toile de coton (bleue marine unie) et coton géométrique (que j’ai entoilé pour plus de solidité). J’adore tellement le résultat que j’ai envie de le garder pour moi (mais bon, je vais essayer de résister) !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour test : cotons démaquillants

Après quelques semaines de test, voilà un petit retour sur mes cotons démaquillants « maison ». Avant toute chose, je précise que mon maquillage se résume à du mascara et parfois un peu d’ombre à paupières donc je n’ai pas besoin d’un démaquillage intense !

Je m’étais fait des cotons en jersey, molleton, éponge, polaire, nid d’abeille, polaire bouclette et minkee.

J’ai éliminé assez vite les cotons en tissus éponge et en nid d’abeille parce que même si le démaquillage était efficace, ça arrachait un peu les yeux !

J’ai aussi éliminé les cotons en jersey mais il faudrait peut être que je ré-essaie en mettant une couche un peu moelleuse et absorbante entre le jersey et le coton. Pour cette fois, ce n’était pas assez épais.

Toutes les autres matières me conviennent, même si j’ai une petite préférence pour l’envers tout doux du molleton (mais j’ai peur qu’après plusieurs lavages, ça bouloche…). Elles sont toutes assez douces pour les yeux et démaquillent suffisamment.

Je reste curieuse de tester ces mêmes cotons avec un côté en microfibre, qui semble avoir pas mal de succès…

Dernier point, j’ai lavé ces cotons à la machine à 30°C avec mon linge habituel et ils sont ressortis comme neufs !

Maintenant, il faut que je teste avec du démaquillant « maison » (= prochaine étape pour une vie plus écolo).

Rendez-vous sur Hellocoton !

[Garde robe capsule 2017] Septembre : Jupe

La jupe Perle de nacre, c’est LE modèle de jupe que je cherche depuis que j’ai vu un modèle de ce genre dans le commerce ! Alors ensuite, le patron est sorti, j’ai craqué dessus mais j’ai résisté à l’achat du livre parce que j’avais déjà beaucoup de projets en tête… Et ensuite, on m’a offert le livre, je n’avais plus d’excuse !

J’ai trouvé un coupon de satin de coton (qui attrape la moindre poussière sur son chemin), légèrement élastique, et je me suis lancée.

Je l’ai coupée en taille 44 parce que je ne suis pas très fine de taille et je m’étais fait un peu peur avec la robe Opale… Donc j’ai pris un peu de marge (et j’ai bien fait !).

Je n’ai eu aucune difficulté particulière dans la réalisation, tout s’emboite parfaitement (malgré mon rajout un peu aléatoire de marge de couture). J’ai raccourci la jupe de 8 cm et j’ai mis une fermeture éclair invisible.

Je suis très contente de cette jupe, j’adore particulièrement la petite encoche dans le dos de la ceinture. Elle est parfaite pour ce début d’automne…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pochette à barrettes

Mine de rien, les enfants autour de moi commencent à grandir et j’essaie de passer à autre chose que des doudous pour leur faire des cadeaux. C’est en regardant Cousu Main que j’ai trouvé une idée pour l’anniversaire de ma nièce qui va bientôt avoir 9 ans : une pochette à barrettes !

J’ai bidouillé cette pochette en regardant les modèles sur le net. Pour les couleurs, j’ai fait avec ce que j’avais en stock et ça tombe bien vu que ma nièce adore le violet/rose !

J’ai donné un aspect extérieur un peu matelassé en mettant une couche de molleton et j’aime assez le rendu.

Pour l’intérieur, il y a une poche dans un tissu d’aspect un peu argenté de mon stock, une autre poche à étoiles en coton et des rubans/biais divers.

J’ai quand même réussi à me tromper deux fois en posant les pressions kam (je ne vous dis pas la galère pour les enlever, je m’estime hyper-chanceuse de ne pas avoir troué le tissu lors de cette étape !). A part ça rien de bien compliqué !

Pour finir, j’ai rajouté deux barrettes à nœuds tricotées il y a très longtemps.

Je n’ai plus qu’à envoyé le colis vers la Belgique !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Saphir à la violette

Comme d’habitude, je m’y prends tôt pour mes cadeaux de Noël et cette année, j’ai de gros projets alors je n’ai pas le choix ! Premier défi : une chemise pour mon papa !

C’est la deuxième chemise de ma vie mais ma chemise Bruyère de Deer & Doe m’a mise en confiance ! Et je me lance dans un vrai projet pour homme alors un peu de pression quand même (surtout que je n’ai pas mon papa sous la main… heureusement, ma belle-mère était au rendez-vous pour prendre les mesures).

J’ai décidé de coudre la chemise Saphir de mon livre Grains de couture pour Hommes et Femmes parce que c’est un des modèles que je préfère.

Après consultation auprès de ma complice sur place, j’ai acheté du coton violet et j’ai complété avec de la doublure en coton rose de mon stock. J’étais bien contente de pouvoir jouer avec les couleurs et je sais qu’avec mon père, je peux me le permettre, il n’a peur de rien (ce qui n’est pas toujours une réussite d’ailleurs…) !

Côté métrage, c’est la deuxième fois que je me fais avoir avec les indications de ce livre… C’est beaucoup plus élevé que ce que j’utilise en réalité (genre il me reste 75 cm à 1 m…). Alors ce n’est pas grave (il vaut mieux que ce soit dans ce sens là que l’inverse) mais étant un peu limitée côté budget, ce n’est pas le top et ça me fait accumuler des tissus dont je ne sais pas trop quoi faire par la suite (je me suis fait un short dans la fin de coupon de mon Opale mais je ne vais pas me confectionner une collection de short non plus…).

J’ai coupé une taille 50, une taille au-dessus des mesures parce que j’ai lu que le modèle taille un peu juste et je préférais que ce ne soit pas trop ajusté (d’ailleurs, j’ai laissé le pli plat ouvert à l’arrière, sans mon papa sous la main, je préférais prendre de la marge !).

Côté réalisation, pas de problème particulier, j’ai découvert de nouvelles techniques, notamment pour les pattes de manches ! C’était un peu embêtant de devoir se référer au cahier de la fin de livre à chaque point technique (je n’avais pas eu ce problème avec ma robe Opale parce que je maitrise un peu plus la confection de robes maintenant), en même temps, j’imagine que c’est le plus simple pour un format « livre » par rapport aux patrons pochette. Ce n’est pas un gros problème mais ça fait perdre du temps de chercher les pages à chaque fois…

Au final, même si j’ai un peu peur qu’elle soit un peu grande (et oui, c’est ça de prendre des marges partout) je suis très contente de cette chemise ! Elle va devoir maintenant patienter un peu avant d’aller sous le sapin…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Prise de tête

Mon sac de chutes débordant (comme d’habitude quoi…), j’ai décidé de réaliser un projet utile et faisable avec ce que j’avais sous la main

Me voilà donc lancée dans une pochette pour mon ordinateur portable… Alors j’ai dû faire un mix de mes différentes idées, essayé d’oublier tout ce que j’avais en tête pour cette pochette et je suis repartie à neuf.

J’ai commencé à couper des triangles de plusieurs tissus pour faire un patchwork… Moi qui aime que ça aille vite, j’ai déchanté sur ce coup là… mais c’était pour la bonne cause ! C’est ensuite que les problèmes (= erreurs de ma part) ont commencé…

J’ai bidouillé une poche à soufflet sur le devant pour pouvoir ranger ma souris et les prises de branchement au besoin. Bien évidemment, j’ai mal calculé mon coup et j’ai dû agrandir les dimensions des faces avant/arrière… Ce n’était pas vraiment un problème pour l’extérieur en patchwork mais j’avais déjà coupé ma doublure en polaire et je n’en avais plus en stock… Comme je ne voulais pas acheter 30 cm de polaire pour un projet de récup’, c’est resté en attente 3 mois, le temps que je récupère une chute de polaire.

Quand j’ai finalement pu me remettre à la couture (à l’aide de ce tuto et de beaucoup de bidouille), j’ai commencé par monter une face dans le mauvais sens… moi qui adore le découd’ vite, vous imaginez ma joie (mais bon, on passe tous par là tôt ou tard) et ensuite ça a été une succession d’aiguille cassée (pourtant, j’ai déjà cousu plus épais), de fils cassés et de tissu qui se déchire dans les griffes d’entrainement de la machine…

Arrivée à ce stade, j’avais juste envie de tout mettre à la poubelle…

Heureusement, mon instinct de récup’ a eu le dessus et j’ai fini par terminer cette pochette !

J’ai finalement bidouillé une sangle amovible pour faciliter le transport de l’ordi et c’était fini !!!

Ce n’est pas tout de suite que vous allez me reprendre à faire du patchwork) mais j’ai quand même une pochette d’ordi fonctionnelle qui va bien me dépanner

Rendez-vous sur Hellocoton !