La robe qui a été très attendue

Cette robe, ça fait depuis sa sortie que je zieute dessus. Je me suis décidée à acheter le patron en prévoyant de la faire pendant l’été et ainsi en profiter tout l’hiver. Il s’avère que ça m’a pris beaucoup de temps pour me décider sur les tissus et qu’une fois arrivé à l’assemblage, j’ai trouvé un boulot en Belgique et il a fallu déménager en urgence. J’ai mis mes pièces de patrons épinglées dans mes cartons et quelques semaines ont passé. Une fois que j’ai eu le temps de m’y remettre, j’ai réalisé que j’avais fait une erreur de découpe… J’ai mal lu et je n’ai pas coupé les pièces du col correctement… Résultat, je n’avais plus de tissu à motifs (parce que j’avais déjà bien galéré pour faire rentrer toutes les pièces dans ce tissu) et la robe a dû attendre que je retourne à Mondial Tissus à Noël.

Côté réalisation, tout s’est très bien passé (à part mon erreur de montage du col). J’ai juste trouvé bizarre que les marges de couture soient comprises à l’encolure alors que ce n’était pas le cas sur le reste du patron… C’est un coup à se tromper (enfin, moi j’ai déjà réussi à me tromper sur la découpe alors…) !

Finalement, après de longs mois (mais l’hiver n’est pas fini heureusement !), cette robe a fini par voir le jour ! Je suis super contente de ma deuxième robe doudou (même si au niveau des poches, c’est juste du coton, ça fait un petit courant d’air sur le ventre si on aime sortir mal habillée dans le froid comme moi, la prochaine fois, je prendrai du coton plus épais ou bien j’entoilerai).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Basalte de Noël #2 : le T-shirt

Je continue sur ma lancée de Basalte. Heureusement que j’avais choisi le T-shirt comme cadeau pour mon grand frère parce qu’il a fallu faire vite pour être dans les temps !

Les deux jerseys viennent des Tissus du Chien vert. C’est la deuxième fois que je commande chez eux et même si je trouve la qualité au rendez-vous, c’est la deuxième fois que je me fais avoir sur les couleurs qui ne correspondent pas à ce que j’imaginais… (c’est ça aussi d’acheter sur le net).

Pour en revenir au Basalte, la réalisation a été super rapide : un soir pour couper les pièces (j’ai eu de la chance que mes deux frères fassent la même taille, j’ai repris le patron du gilet), un soir pour assembler (avec ma surjeteuse) et un soir pour les ourlets. Et hop, c’était fini !

Par contre, il manque les marques pour raccourcir les manches sur la patron, rien de bien grave mais ça ne sert à rien de les chercher.

Je ne sais pas pourquoi j’ai attendu aussi longtemps pour coudre des vêtements aux hommes de la famille, c’est tellement rapide à faire (et toujours pratique) un T-shirt !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Basalte de Noël #1 : le gilet

Cette année, j’avais de gros projets pour mes cadeaux de Noël mais j’ai profité de mes vacances d’été pour les réaliser. Et c’était aussi l’occasion de me lancer dans des projets pour hommes. Après la chemise pour mon Papa, voilà le gilet Basalte pour mon petit frère. Alors ça a été difficile pour moi parce que mon frère ne porte que des choses sobres donc élimination des couleurs, je suis partie sur du gris intégral (difficile je vous dis !). Pour le modèle, c’est lui qui a fait le choix il y a très longtemps donc je ne prenais pas trop de risques.

J’ai choisi de coudre le gilet en molleton parce que je trouve qu’un gilet doit tenir un minimum chaud et je trouvais que du jersey serait un peu trop léger. Résultat, ma mac a eu un peu de mal avec certaines épaisseurs et sautait des points… Je suis repassée plusieurs fois et j’ai réussi à corriger plus ou moins ce problème (je crois qu’il va falloir que j’investisse dans plus d’aiguilles).

Au final, je suis quand même satisfaite de ce gilet et surtout c’est le premier truc que je couds pour mon frère, il était temps !

Rendez-vous sur Hellocoton !

[Garde-robe capsule 2017] Novembre : Haut jersey

J’ai longtemps hésité avant de me lancer dans cette blouse pour la simple et bonne raison que je la voyais plutôt en tissu chaîne et trame… J’ai d’ailleurs vu que c’était possible de réaliser le modèle ainsi mais pour une première, je me suis dis que j’allais peut être suivre les consignes…

J’ai aussi essayé de penser à la portabilité du vêtement vs le matériel que j’avais en stock. J’ai profité des empiècements aux épaules pour utiliser un coupon de dentelle qui trainait dans mon armoire et voilà une Camas noire.

J’ai cousu tout ce que j’ai pu à la surjeteuse et du coup, j’ai eu un peu de mal avec les marges de couture (je me suis fait un repère sur ma mac mais je n’ai pas encore trouvé comment faire sur la surjeteuse). Même si je me suis fait un peu peur, je me rends compte que mon expérience de couture commence à payer et que je visualise quand même assez bien ces marges.

J’ai eu un peu de mal avec la patte de boutonnage, surtout au niveau du cou, ça baille (je verrai ce que ça donne après lavage et repassage mais pour le moment, ce n’est pas super). Après, comme c’est dans le cou, ça ne se voit pas trop.

Donc au final, même si cette blouse est loin d’être parfaite, je suis plutôt satisfaite et ça me change un peu de ce que je mets d’habitude, un peu plus habillé tout en restant confortable = objectif atteint !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Marinière Trop-Top

J’ai bafoué ma règle d’or de n’acheter du tissu que lorsque j’ai le projet final en tête quand j’ai vu ce jersey chez Rascol…

Il a attendu un peu mais l’été aidant (enfin, surtout mes longues vacances…), je me suis décidée pour faire un Trop-Top. Les deux que j’ai déjà (ici et ) ont tout juste le temps de passer à la machine que je les remets aussitôt donc c’est un patron rentabilisé et efficace.

Par contre, pour cette fois, le jersey étant beaucoup plus fin et souple, c’était l’occasion de tester la version C avec le col bénitier.

Et finalement, je regrette un peu ce choix avec les rayures :

  • comme j’ai un peu cintré le modèle, je n’ai pas réussi à faire correspondre les rayures sur toute la hauteur du t-shirt…
  • à cause la souplesse du tissu, ça gondole un peu sous la poitrine (problème que je n’avais pas eu avec mes précédents Trop-Top) et comme c’est rayé, ça se remarque encore plus…

Finalement, je suis un peu déçue de ce T-shirt, mais je vais attendre de voir à l’usage…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le sarouel de l’éclair

Maintenant que ma surjeteuse est « réparée », j’ai décidé de ressortir mes fins de coupons pour faire des habits bébé-enfants.

Voilà donc un petit sarouel dans un patron déjà testé et approuvé.

Cette fois, j’ai fait une version « hiver » avec du molleton de ma robe Zircon et une chute de jersey noir pour la ceinture et les chevilles.

En temps normal, c’est déjà rapide à réaliser mais là, avec la surjeteuse, je suis allée encore plus vite ! Super pratique !

En espérant que ça tiendra chaud à un mignon petit gars cet hiver.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Texturé

Ma belle-mère m’a donné quelques coupons de jersey et si certains sont très colorés et/ou enfantin, il y avait aussi un coupon noir pas très grand, mais suffisant pour me tailler un débardeur dedans.

Pour ce projet « jersey », j’ai pris le temps de ressortir ma surjeteuse by Pfaff (Lidl), de relire calmement le mode d’emploi et de ré-enfiler tous les fils. Cette fois, miracle, ça marche ! Après lecture sur certains blogs, je pense que le problème était au niveau des bobines de tension qui devaient être mal enfilées. Comme quoi, des fois, il faut juste prendre le temps de bien faire… Alors évidemment, ça reste une surjeteuse Lidl, on verra combien de temps ça tient mais pour le moment, ça suffira bien !

J’ai ressorti un patron que j’avais repris sur un débardeur du commerce et avec lequel j’ai déjà fait mon débardeur « ananas » et voilà le travail !

Alors je ne suis pas convaincu à 100% par ce débardeur mais c’est un projet qui ne m’a pas coûté grand chose et qui m’a motivé à régler des problèmes qui trainaient depuis longtemps. Je vais pouvoir me remettre plus sérieusement à la couture du jersey (oui, j’y arrive tout aussi bien avec ma mac mais ça va quand même plus vite à la surjeteuse !).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Trop de couleurs

En attendant de vous montrer de vraies cousettes, voilà ma production de cet après-midi : une culotte avec mes chutes de jersey.

J’ai utilisé un patron gratuit qui ne me semble plus disponible (en tout cas, je ne le retrouve pas) mais heureusement, il en reste plein d’autres sur le net !

J’ai terminé mon jersey vert anis utilisé pour mon T-shirt Lubin et j’ai ajouté un élastique à culotte violet qui fait un super contraste. Par contre, c’est un peu trop coloré au goût de mon appareil photo, je n’arrive pas à vous montrer les « vraies » couleurs…

Dernier point sur les photos qui ne rendent pas justice au projet : les coutures gondolent mais le jersey est très élastique et une fois porté, ça va nickel.

Je commence à avoir un bon stock de culottes home-made !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Boxers Basiques

J’ai fait du tri dans mes petites chutes de jersey, de vieux T-shirts…etc et je me suis lancée dans la confection de quelques culottes selon ce patron que j’avais déjà utilisé ici et .

Cette fois, j’ai un peu mieux réfléchi et j’ai suivi le montage de la culotte Bel-Air, le résultat étant que les coutures sont prises entre les deux épaisseurs de tissu, c’est plus joli.

J’ai utilisé de l’élastique à culotte au lieu du biais élastique, ce que je trouve aussi plus sympa.

Même si j’aime bien ce modèle et que je suis satisfaite de ces culottes basiques, je n’accroche pas tant que ça sur les tissus utilisés (c’est d’ailleurs pour ça qu’ils traînaient dans mon placard depuis longtemps). Mais bon, ça dépanne !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Jupe tout doux

Quand le concours duo est sorti sur Thread and Needles, j’ai tout de suite voulu participer ! Mais en même temps, je ne voulais pas que ce soit un argument pour acheter de nouveaux tissus alors j’ai fouillé dans mes chutes.

Je n’y croyais pas trop mais j’ai réussi à faire rentrer une jupe Châtaigne dans ma fin de coupon du molleton utilisé pour ma Zircon dress. J’ai aussi utilisé un bout de passepoil qu’il me restait de ma Belladone… je n’ai eu à acheter que la fermeture éclair !

Je suis un peu serrée dans ma première jupe Châtaigne alors vu que je travaillais cette fois avec du molleton, j’ai gardé la même taille et c’est parfait !!! Je l’ai quand même rallongée de quelques cm pour pouvoir la mettre au boulot. Et comme le molleton n’est pas très extensible, j’ai laissé la fermeture éclair.

Tout ça pour dire que, même si je n’ai pas réussi à participer au concours, je suis très contente de cette jupe. Je l’ai testé au lycée et les élèves (qui ont découvert tout récemment que je faisais de la couture) m’ont fait plein de compliments.

Rendez-vous sur Hellocoton !