Mon Améthyste + « tuto » doublure

Mon trench adoré (du commerce) arrive en fin de vie… C’était l’occasion d’en coudre un nouveau moi-même. Mon idée, c’était de découper toutes les pièces et d’en refaire un identique mais je savais aussi que ça allait me prendre de long mois pour faire toutes ces étapes et que j’aurai besoin d’un trench entre-temps.

Plusieurs possibilités (= patrons en stock) s’offraient à moi : le trench Améthyste de Grains de couture, la veste Pavot de Deer & Doe (qui n’est plus disponible) ou même le Quart Coat de Pauline Alice… J’ai choisi l’Améthyste (je garde la Pavot pour une version plus été et le Quart Coat pour l’hiver).

Après encore une fois de longues tergiversations sur le choix de la couleur, me voilà en possession de gabardine verte/bleu, d’une doublure en satin et de coton pour le contraste (le tout provenant de ma Petite Mercerie).

J’ai déchanté sur la gabardine car j’ai remarqué qu’il y avait plusieurs lignes décolorées et qui ressortent plus bleu que vert… Je n’ai jamais eu de problème chez ma Petite Mercerie et je n’ai pas vraiment fait attention lors de la réception donc je ne sais pas si c’est d’origine ou si c’est apparu après lavage…. Toujours est-il que je ne m’en suis rendue compte qu’une fois les pièces coupées (= trop tard), donc je me console en me disant que ça ne se voit pas trop…

Me voilà partie sur la version « redingote » que j’ai coupé ½ taille au-dessus de mes mesures pour être sûr de pouvoir mettre un pull dessous au besoin.

 

Côté modifications, j’ai élargi le bas des manches suite à la lecture de plusieurs posts de blog sur ce modèle. J’ai aussi réalisé la version des manches en deux parties, je n’ai toujours pas bien compris le patron et le montage donc j’ai fait à ma sauce… Les manches sont à peine courtes pour moi mais je ne sais pas si ça vient du patron ou de mes modifications… J’ai décidé de faire un petit revers sur le bas des manches pour qu’on voit la doublure.

Je ne suis pas très fine de taille donc j’ai moins cintré le modèle que la version de présentation (1,5 cm au lieu des 2,5 cm prévus de chaque côté).

Finalement, j’ai aussi rajouté un nœud dans le dos (comme sur ma robe Bleuet) en copiant cette version sur laquelle j’ai totalement craqué.

IMG_7415

Comme mentionné par beaucoup de personnes, l’emplacement des boutons n’est pas indiqué sur le patron = ça m’a fait perdre 6 mois (elle tombe à point pour le printemps mais été prévue à l’automne). Alors non, ça ne m’a pas pris 6 mois de mettre des boutons, c’est juste que du coup, il a fallu que je réfléchisse et que je trouve la motivation surtout… donc ma redingote a attendu que l’hiver passe avant que je refasse les essayages.

Au final, je suis plutôt contente de cette redingote (même si cette forme n’est pas ce qui convient le mieux à ma morphologie). Par contre, j’aurai apprécié plus d’explications sur les modifications à faire (emplacements poches, boutons…). Alors ce n’est pas insurmontable comme problème et ça me permet de me rendre compte que j’arrive à m’en sortir mais je pense aux débutants qui veulent se lancer et qui pourraient être freinés par des détails comme ça.

Ce qui m’a pris le plus de temps à été de trouver comment doubler cette redingote (à cause de l’ouverture sur le bas de la redingote, des deux parties haut/bas tout en gardant la parementure en un seul morceau…etc.). Plusieurs personnes (ici par exemple) ont fait cette version avec doublure mais impossible de trouver une explication (il y a par contre plein de tutos pour doubler des vestes donc ça aide pas mal).

J’ai fait des photos pour essayer de vous montrer le principe que j’ai trouvé (sachant qu’il y a sûrement une méthode plus « officielle » de faire).

J’ai cousu l’extérieur en marquant le repli sur la redingote mais sans coudre ce repli. J’ai ensuite cousu la doublure en ne cousant pas complétement cette partie (je ne vois pas trop comment expliquer ça, j’espère que vous comprendrez en regardant les photos).

J’ai suivi un tuto de doublure toute simple pour attacher mes deux parties (doublure et extérieur ensemble) mais j’ai laissé une ouverture sur cette partie « redingote ». J’ai ensuite glissé la doublure sous le repli, cousu ce repli et terminé la couture des 2-3 cm au niveau de la ceinture à la main.

J’espère que ces piètres explications peuvent aider les prochain(e)s qui se lanceront !

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 réflexions au sujet de « Mon Améthyste + « tuto » doublure »

  1. Superbe, et elle te va très bien !! Une réussite, même si peu évidente. C’est courageux de s’attaquer au manteau/redingote, tu as bien géré… Félicitations !

    J'aime

  2. Superbe! Moi je l ai tenté et je ne suis jamais arrivée au bout…il faudrait peut etre que je retente! En tout cas ta version es magnifique, le noeud, les couleurs, bravo!

    J'aime

    • Franchement, elle m’a pris très lontemps à réaliser mais surtout parce que j’arrivais à un moment où je ne comprenais pas comment faire et que du coup, elle attendait sur un coin de canapé que je m’y remette… Mais ça vaut le coup, lance toi !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s